Le Clusif adopte son nouveau plan stratégique « Impulsion 2025 »

communiqué

À l’issue des travaux menés par son conseil d’administration, le Clusif a adopté son nouveau plan stratégique « Impulsion 2025 ». Ses mots d’ordre : fédérer, développer ses contenus et sensibiliser.

La menace cyber a pris, ces dernières années, un tour critique pour nombre d’organisations. En cascade, ce sont des pans entiers de notre société et de notre souveraineté qui font face aux nouvelles nécessités qu’imposent la numérisation. L’économie est impactée, avec la solidité financière des entreprises, la protection de leur capital informationnel et de leur propriété intellectuelle. La santé l’est également avec les hôpitaux, les sphères démocratiques et sociales enfin avec les attaques conduites contre les collectivités territoriales. Personne n’est épargné, y compris les infrastructures étatiques.

Des objectifs partagés

Les professionnels de la cybersécurité qui œuvrent ensemble au sein de l’association ont souhaité se doter d’un levier adapté aux enjeux. « Impulsion 2025 », le nouveau plan stratégique, se décline en trois axes forts :

  • fédérer, en renforçant son réseau de CLUSIR dans les régions et à l’international,
  • développer ses contenus, en s’adressant notamment aux ETI/PME et collectivités qui n’ont pas accès à l’ensemble des outils dont bénéficient les grands groupes, le Clusif restant très attaché à la diversité de ses membres,
  • sensibiliser en se tournant résolument vers les métiers pour trouver des leviers d’information et de dialogue plus opérants.

Se tourner vers les métiers pour gagner en pertinence

« Sortons de l’entre-soi. La cybersécurité est partie prenante de l’organisation, elle doit davantage s’impliquer dans les processus organisationnels pour participer aux arbitrages », affirme Benoît Fuzeau, président du Clusif.

Le Clusif qui fête cette année ses 30 ans réunit 500 organisations adhérentes, tous secteurs économiques confondus. L’association met autour de la table les entreprises utilisatrices et offreuses de cybersécurité mais aussi les organisations et administrations publiques.