Anti-debug

Qualificatif appliqué aux virus utilisant des séries d’instructions ou algorithmes rendant impossible un désassemblage via les outils dédiés à cet effet. Le chercheur devra neutraliser ces fonctions avant de pouvoir entreprendre sa recherche.